Logo de la ville de Montargis
MA VILLE 24/24h

Protection de la biodiversité

Si nous voulons restituer à nos enfants les merveilles dont nous avons hérité, il est temps de réagir. Les enjeux ne sont pas seulement lointains. Il s’agit de protéger la forêt équatoriale mais aussi celle de Montargis, le fleuve Amazone mais aussi le Loing et le Puiseaux, l’ours polaire et ici l’hirondelle ou la chauve-souris. Si Montargis est de faible étendue, elle n’en possède pas moins des richesses naturelles importantes à préserver : espaces naturels (rivières, forêt, zones humides), nombreux espaces verts, cours d’eau. Or les Montargois constatent un appauvrissement de la flore et de la faune (témoignages de pêcheurs, de naturalistes, d’anciens…). Montargis a donc décidé de se mobiliser pour la protection de sa biodiversité, de ses milieux, de ses ressources.
La biodiversité, contraction de « diversité biologique », désigne la variété et la diversité du monde vivant. Les bienfaits qu’elle nous apporte (eau, air, sols, aliments, matières premières, pharmacie, énergies,…) sont innombrables et pour la plupart irremplaçables, ce qui fait de sa préservation une condition fondamentale du développement humain. Or les atteintes au vivant, aux ressources et aux milieux naturels, (pollutions, disparition des espèces, déforestation, épuisement des matières premières) atteignent aujourd’hui des niveaux alarmants. Les hommes consomment 20% de ressources naturelles de plus que ce que la terre peut produire et si tout le monde vivait comme les Français, il nous faudrait trois planètes.
Préserver la qualité de l’air
Dans le cadre du programme régional de surveillance de la qualité de l’air, l’agglomération de Montargis a été équipée d’une station fixe de mesure placée Boulevard Kennedy. Pour lutter contre les pollutions la Mairie de Montargis a déjà mis en place des actions dans le cadre de la lutte contre les gaz à effet de serre évoquées précédemment et qu’il s’agit d’amplifier.
Protéger la qualité de l’eau
Le territoire communal dispose d’un réseau hydrographique particulièrement dense et complexe qui a conditionné son développement. Il est traversé du sud au nord par trois cours d’eau, le Loing, le Vernisson et le Puiseaux, et par le canal de Briare. Celui-ci est administré par l’établissement public « Voies Navigables de France » et les rivières sont gérées par un syndicat intercommunal : le SIVLO (Syndicat Intercommunales des Vallées du Loing) dont le siège est à Montargis.
Sur le Loing, le SIVLO a entamé des travaux de renaturation et d’effacement d’ouvrages devenus inutiles (barrages, vannages, clapets) pour retrouver un équilibre naturel et atteindre l’objectif de bon état écologique des masses d’eau en 2015 conformément à la règlementation européenne. Pour l’ensemble des cours d’eau nous constatons des pollutions nombreuses liées à des incivilités et comportements irresponsables (rejets illicites, déchets en tout genre.) Un travail de sensibilisation est réalisé par la mairie. Les eaux souterraines, qui font partie de la nappe de Beauce, communiquent avec les eaux de surface et les principaux risques de pollution proviennent des nitrates et des pesticides. C’est pourquoi les captages de la Chise à Amilly et de l’Aulnoy à Pannes qui alimentent les Montargois en eau potable font l’objet de périmètres de protection et l’on y pratique la dénitrification et le traitement des pesticides. D’autre part la qualité des eaux peut être améliorée en amont par de bonnes pratiques agricoles et industrielles (à promouvoir). La qualité des milieux aquatiques passe aussi par une bonne maîtrise de l’assainissement collectif et individuel. La gestion de l’eau potable et de l’assainissement fait l’objet d’une délégation de service public et est actuellement confiée par l’Agglomération montargoise et la Ville de Montargis à la Lyonnaise des Eaux. Outre l’aspect qualitatif, il convient aussi d’être économe dans l’utilisation de l’eau : éviter les déperditions d’eau sur le réseau et en modérer la consommation.
Protection de la faune et de la flore locales
Elle est recherchée tant par la protection et la mise en valeur des espaces naturels que par une gestion appropriée de l’espace urbain.
Les espaces naturels La Ville de Montargis possède des espaces naturels d’autant plus précieux qu’ils sont peu étendus, tels que des zones humides et les espaces boisés.
Les zones humides sont des milieux où l’eau est l’élément principal et conditionne l’environnement et une vie végétale et animale spécifiques. Elles jouent un rôle important de régulation des crues (prévention des inondations, réservoir d’eau en cas de sècheresse), et contribuent au maintien de la qualité de l’eau (filtre). Elles sont également un réservoir de biodiversité. En France, 30% des espèces végétales remarquables et menacées vivent dans les zones humides, environ 50 % des espèces d’oiseaux en dépendent, les 2/3 des poissons consommés s’y reproduisent ou s’y développent. Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, un plan national d’action pour la sauvegarde des zones humides grandement menacées a été initié en 2012. Montargis a la chance de disposer de tels milieux sur son territoire. Ils sont principalement situés au lieudit « Le Prieuré » de part et d’autre du Loing, entre le lac des Closiers et le canal de Briare.
Les espaces verts
Montargis compte de nombreux espaces verts qu’il s’agisse de parcs anciens comme Durzy, de créations plus récentes comme le parc de la Colline, le jardin des expositions ou celui du château, ou encore de squares de proximité, par exemple à la Chaussée, à Nelson Mandela.
Le lac des Closiers et ses abords constituent un espace vert de grande dimension au cœur de la ville. Lieu de promenade, on y trouve également des équipements sportifs et de loisirs, et un secteur occupé par des jardins potagers.
Afin de le protéger, il est classé en « Zone naturelle » dans le Plan Local d’Urbanisme.
Le maintien de la diversité de la faune et de la flore
Pour maintenir notre patrimoine naturel, il convient notamment de protéger les espèces menacées (abeille, hirondelle, chauve-souris…) et de lutter contre les espèces invasives (renouée du Japon, érable negundo, ragondins, étourneaux…).
La bonne gestion des déchets
La limitation des déchets et leur recyclage évitent les pollutions et l’épuisement des ressources naturelles. A Montargis, le SMIRTOM (Syndicat mixte de ramassage et de traitement des ordures ménagères) est chargé de l’organisation du ramassage et de sa mise en oeuvre. Il a mis en place la collecte sélective et mène une politique active de recyclage.
Cette action doit être complétée par une réduction de la production de déchets à tous les niveaux.